Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Le village des damnés

Wolf RILLA
(15-16)

Noir et blanc, subtil, distillé… pour l’atmosphère, pensé aux meilleurs épisode de la 4ième dimension. Tout est dans l’originalité du sujet, dans le développement du scénario, dans son approche (les enfants tueurs), dans le scènes chocs parfaitement intégrées, dans le jeu des enfants et surtout dans leur regard. Moins visuel que le récent remake mais l’angoisse est ailleurs. Une œuvre qui balance entre violence, douceur et peur. Une réussite complète.