Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Tetsuo 2 : Body hammer

Shinya TSUKAMOTO
(15-16)

Une œuvre monstrueuse et énigmatique, quasi expérimentale ; froide comme l’acier, bruyante comme Tokyo, d’une violence hallucinante et graphique, bleu nuit, réalisée par un fou sous acide, rythmée de façon métallique et hard rock. Obsessionnelle, ténébreuse, démentielle, clipesque… une expérience sans pareille que l’on résumera ainsi : la rage des hommes issus de la psychose humaine s’exprime par la transformation du corps en machine à tuer ! Très cronenbergien dans l’âme, assaisonnée de mythologie nipponne (l’homme-machine prseque ridicule) et de délires visuels aussi riches que vertigineux et speedés. Explosif. Unique, totalement décalé : il faut vraiment se laisser emporter par ce déluge d’images-chocs et accepter de ne pas tout imprimer. Du beau dans l’horrible et l’incompréhensible.