Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Sublimes créatures
Détails du film sur InCiné

Richard LAGRAVANESE
(4)

Dans le sud profond des Etats-Unis d'Amérique il y a aussi des ados, de nouvelles arrivantes au lycée, des rencontres suite à un accident de voiture évité de justesse, des histoires d'amour avec des mortels, des histoires de famille, des créatures paranormales... et oui : ça nous rappelle de mauvais / bons souvenirs... Pourtant les références littéraires mises en avant nous rassurnt l'espace d'un instant, la photo irréelle aussi même si le trait est un peu forcé, une amorce de critique de l'obscurantisme sudiste... mais en fait tout cela est faussement intellectuel, le fond est sans fond et on fait semblant de nous resservir maladroitement une sauce anti-manichéenne immonde assaisonnée de propos dépassés (sombrera-t-elle du côté obscure de la Force ?) et, pour le reste, c'est à peine digne de professionnels du cinéma. Les dialogues deviennent vite une torture pour nos pauvres oreilles de cinéphiles, le réalisateur est totalement coincé dans ses cadres, les décors tout bonnement inutilisés, le montage calamiteux, l'acteur principal agaçant au possible, la love story clichée et l'insertion des divers éléments fantastique jamais délicate dans ce film qui part trop vite en besogne et que l'on voit arriver de loin avec ses gros sabots. Une catastrophe sous-Twilight, un produit de producteurs aux dents longues auquel on ne croira pas une seconde tant les ingrédients utilisés ne se lient jamais ensemble, laissant une impression globale d'artifices mal intégrés, hideux et indigestes. Le summum restant la scène du souper... ridicule : elle fini de tuer le film. Même le final qui cherche à sortir la tête de cette soupe ne pourra sauver les meubles : le renouveau de la sorcellerie au cinéma n'est pas pour aujourd'hui.

 

La critique des internautes
 

 

-

- / 20