Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Star Trek into darkness

J. J.ABRAMS
(13-14)

La colère de qui ? Suite logique et bien qu'assez différente dans la mesure où le film pêche parfois là ou Star Trek était bourrés de qualités du sol au plafond : entre l'hommage appliqué à la série, le dépoussiérage bien assimilé et la science-fiction ultra-classique. Les personnages sont très bien rôdés, leur interaction est parfaite et les dialogues ciselés à merveille mais le scénario semble s'embourber dans de la SF nébuleuse et des facilités mal-venues (le renvoi des torpilles et ses conséquences aisément prévisibles, la résurrection qui avait été amené 3 ou 4 scènes avant...), il se tortille bien trop, même si c'est dans le but de rendre finalement un hommage plutôt intelligent à Star Trek 2 et nous présenter les prémisses du grand amour vécu par Kirk et celles de la fameuse colère (enfin...). Entre ces deux suites se nouent des liens à la fois scénaristiques et évènementiels (une vengeance, une histoire de torpille, un vaisseau Enterprise mal en point, quelques ombres klingonnes...). Le film est solide et il n'y a pas grand chose à en dire : les FX sont extrêmement bien intégrés, jamais encombrants, Abrams fait du bon travail derrière la caméra -même si, sur le 1er tome, il me paraissait encore meilleur-, les décors sont magnifiques et il y a surtout un très bon méchant : torturé, non linéaire et rebondissant. Dommage qu'il laisse un peu les spectateurs, principalement les non-trekkies, "into darkness".

 

La critique des internautes
 



NOTE : -/20

-