Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Shark 3D
Détails du film sur InCiné

David R. ELLIS
(2)

Qu'est-ce qui a pu motiver la mise en chantier d'une nouvelle attaque de requins made in Hollywood après des années de nanars destinés au marché DVD ? Simple : son absence, justement, depuis Open water (l'un des meilleur film du genre... brisant les codes de façon brillante), la mise en chantier de Piranha 3D ainsi que... la 3D ! Ce n'est pas plus difficile d'obtenir le plus mauvais film de l'année 2011 ! Les acteurs sont à pleurer, on aurait presque envie de leur parler, d'aller les aider avec leur misérable texte ; pas facile de tenir des rôles de personnages grotesques et absurdes, de ceux qui ont déjà traversé maintes et maintes fois les teen movies depuis 30 ans ; et aucun degré pour relever le niveau, que du dialogue foireux et au rabais, une espèce de compilation de bons mots vieux comme le monde et piqués à droite et à gauche. La réalisation est insupportable à vouloir faire moderne, osant même parfois singer le grand M. Mann dans ses ralentis. L'insulte ! Pas facile de causer de ce pauvre scénario, copie indigne d'une copie indigne d'une indigne série B aux ponctifs ahurrissant ; même le twist est pas mal inspiré par quelques films méconnus (Mako ou encore The jaws of death), cerise sur le gâteaun d'un film totalement dénué d'imagination. Ce films est d'une débilité inconcevable (le tête à tête du type au bras coupé -qui devrait par ailleurs être mort- avec le requin restera dans les mémoires...) et ce film une vraie souffrance de cinéphiles ; un simple conseil : pour vous faire plaisir, voir du bon gros gore et des nichons, retournez voir Piranha 3D... vite !