Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Retour vers le futur 3

Robert ZEMECKIS
(6-7)

Ca y est, on tombe un peu plus dans la « suite artificielle ». Nous voilà plongé dans un western hollywoodien de pur pacotille : décors très décors, photo trop lissée et travaillée (cf. Maverick), scénario creux et bâteau (cf. Maverick), humour facile (cf….). Un film qui n’apporte pas grand chose, surtout lors de son final pitoyable (hors mis le « massage »…) : Zemeckis n’a pas son pareil pour coller aux conventions. Pourtant ce genre de cinéma se doit d’exister : même si beaucoup de films populaires ne restent pas dans l’histoire comme certains, ils sont nécessaires à la survie de l’usine à rêve… n’ayez donc point honte d’apprécier cette trilogie dans son ensemble, comme un vrai spectacle d'aujourd'h’ui. Y-a pire quoi !