Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Le pôle express

Robert ZEMECKIS
(10-11)

La technologie est merveilleuse : elle permet un rendu des matières superbe (fumée, cheveux...), elle permet des prouesses visuelles qui vont aussi loin que l'imagination de leur réalisateur (le billet qui s'envole), elle restitue presque parfaitement la complète subtilité du jeu des acteurs et, finallement, elle crée un monde entre la BD et le cinéma live. Pour le reste ce film est un film de Noël qui brode sur le thème éternel de la croyance au Père Noël et dont la fin est cousu de fil blanc, un film d'aventure qui va plus loin que les autres, de l'aventure-spectacle en forme de futur manège de parc d'attraction : trépidant mais un peu lourd quand on se rend compte qu'il a plus à montrer qu'à dire. En faire des tonnes n'a jamais permis à un film d'être meilleur. J'avancerais même une petite critique en rapport à sa seigneurerie technologique : puisque le but est, semble-t-il, le mimétisme humain, les visages ressemblent encore un peu trop à ceux du musée Grévin...