Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

La machine à explorer le temps

Simon WELLS
(13-14)

Pas bête ce remake... Un homme qui ne voit le progrès que pour le progrès, met au point une machine pour revenir dans le passé et revoir la femme qu'il aime, morte assassinée. Un début fort, une continuité qui rappellerait presque Un jour sans fin (mais ici le destin est plus rude), et qui fera suite à la question moteur du film : Peut-on changer le passé ? Un début beaucoup moins développé que la fin (d'où un manque d'émotion flagrant) mais qui jette les bases d'un film totalement réapproprié par son auteur, explorant des thèmes tels que "Il faut aller de l'avant et faire fi du passé" ou encore (thème philosophique explicité par "l'internet" moderne) "Pour pouvoir vivre un homme se doit d'oublier". Le traitement des Morlock est beaucoup plus mis en avant, au service de la réflexion du film (complètement différente de celle du livre, qui est plus une satire sociale) et d'une aventure comme à la belle époque, avec des FX soignés et qui résistent bien au temps car moins tape-à-l'oeil que l'on a bien voulu le dire (un accéléré par ci, une belle mate painting par la et du latex). Dommage que les critiques est descendus ce film comme n'étant pas fidèle et très kitsch (c'est honnètement voulu...) : il pêche plus par une réalisation moyenne et un montage qui nuit fortement à la narration. C'est tout simplement un film nouveau moins qu'un remake, qui utilise le matériau originel pour mieux développé sa propre orientation.