Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Le locataire

Roman POLANSKI
(15-16)

Voilà un film qui, à mon avis, n’est pas fait pour le grand public (en clair c’est pas « Top gun »). D’une noirceur déprimante, viscérale, chirurgicale, Polanski, au mieux de son pessimisme, s’est installé dans un appartement qui risque fort de vous donner la nausée. La folie du locataire, sa tendance suiccidaire à absorber la personnalité de la dame qui y résidait avant, avant de mourir, sa façon grotesque de se travestir… le tout englué par une réalisation rigoureuse, crue et sans appel ni porte de sortie permet au spectateur de se sentir au fil des minutes de plus en plus mal à l’aise. Cet appartement sent la mort, indubitablement. Polanski incarne son personnage avec un brio et une abnégation incroyable, son visage vidé de toute expression. Le film est pesant, on manque vite d’air, notre tête enfle et pourtant on applaudit à la fin, riche d’une expérience cinématographique ultime… ultime jusqu’au dégout comme avait su le faire Fellini avec son Satyricon. La photo fini de vous salir les yeux et la musique de vous oppresser les tympans.