Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Rosemary

Roman POLANSKI
(17-18)

Référence ultime dans le genre « atmosphère horrifique ». Il faut dire que tout et presque parfait : le jeu précis et particulier des acteurs, la musqiue étouffante ou énergique, la réalisation prenante, les décors claustro et le scénario proche d’une certaine conception de la réalité de l’enfantement. Hitchcokien dans sa forme, noir comme du Polanski, un film qui atteint notre subconscient collectif plutôt que le flash rétinien, la moiteur aux monstres sanguignolents et ringards. Distillé, progressif, parano, sombre et joyeux.