Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Lara Croft : Tomb raider

Simon WEST
(5)

Il y avait pourtant tout les ingrédients : une héroïne fidèle au video game (2 beaux seins et de superbes jambes... mais pas bien plus ; une intro dans les règles), une confrèrerie démoniaque, des promesses d'aventure "à l'ancienne", des FX adéquats, un brin de mystère et une double intrigue. Hélas il n'y a "que" ces ingrédients et pas la sauce qui va avec (celle qui qui fit de la trilogie Indiana Jones un must) ; pas un enjeu suffisamment fort pour nous faire vibrer (tout coule de source, les voyages ressemblent à ceux de Fram, les énigmes sont résolues en 2 temps-3 mouvements, on s'associe avec les bad guys pour tuer le suspens...etc), un exotisme qui flaire le studio, pas d'aventure avec un grand A (2 décors grandioses, point barre), un montage publicitaire et rarement cinématographique, une construction du récit autour des effets spéciaux et non du suspens et un côté mystique peu développé. En fait le principal problème de ce film c'est le scénario : quand on ne sait pas raconter une histoire (à la différence d'un Spielberg ou d'un Lucas) on ne tient pas le spectateur en haleine ; d'où les dialogues pauvres, l'impression d'aller de décors en décors sans se soucier du tissus du récit, lui-même assez fragmenté et concentré sur l'action au détriment d'un minimum de réflexion, d'émotion (l'histoire du père n'est guère probante), d'excitation et, donc, d'adhésion. Le grand vide, quoi.