Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Kingsman : Le cercle d'or
Budget = 104 M$
BOX OFFICE France = 1 939 / 118 467 - 641 000 - (1 735 000) entrées
BOX OFFICE USA = 39,0 / (100,1) M$
BOX OFFICE Monde = 395,3 M$
 

Une première scène bien allumée, filmée au corps à corps -pour ne pas dire en prolongement des corps- et avec une frénésie communicative, clin d'oeil assumé aux intro jamesbondiennes et excellente entrée en matière. Et puis c'est tout... Enfin : il y a une nouvelle organisation criminelle, avec à sa tête une nouvelle méchante et ses acolytes robotisés (complètement sous-exploités) et de nouvelles têtes (parfaitement sous-exploitées, elles aussi). La scène sensée faire basculer le film n'a rien du choc attendu puisque toutes émotions en sont absentes, l'enjeu du film est translucide et le scénariste préfère sans nulle gêne le speed, le fun, la surenchère gratuite (mais pas dans la violence graphique) et surtout le grand n'importe quoi. Le film coule définitivement avec une entrée en jeu totalement absconse des agents américains : Tatum, pour le peu qu'on le voit, est d'une inutilité saisissante et hallucinante, le scénario se contente de flotter la plupart du temps (c'est-à-dire avant l'entrée en jeu très tardive du virus) pour filer par la suite en parfaite ligne droite et sans conviction aucune ; le retour d'Harry est une stricte aberration, la méchante fait beaucoup de figuration (pour laisser place à Harry et aux autres personnages inconséquents...) et le film manque globalement d'idées neuves et probantes. Restait le fameux mystère de la peste bleue : mais il faut bien avouer que l'idée est parfaitement saugrenue et même ambigüe ; peut-être y verra-t-on un reflet du mépris inhérent à l'ère Trump ? J'y vois personnellement une pub naïve contre la drogue et un film hideusement hypocrite puisque faisant la promotion de cet alcool, autre drogue parfaitement légale celle-ci, qui coûte si cher en soin à nos sociétés modernes. La fin est pitoyable.

NOTE : 6-7 / 20

La critique des internautes
 

 

NOTE : -/20

-