Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal
Détails du film sur InCiné

Steven SPIELBERG
(13-14)

A l'ancienne, comme le fabuleux titre ! Bien que l'on note quelques faiblesses dans le film (les doublures un peu voyante de Papy Ford et sa crédibilité toute relative, un scénario un peu poussif sur les scènes d'action), le film reste un hommage toujours aussi sincère à une certaine forme de cinéma, sans nul besoin de références et autres gros clins d'oeil (bon OK : sauf celui de Tarzan). C'est un film étourdissant et superbement mouvementé, filmé de main de maitre, au plus près de l'action, avec une efficacité diabolique. Les énigmes sont assez fines en tous les cas excitantes et finissent par rabaisser la pauvre famille "Gates", les décors sont le véritable point d'orgue, changeant, évocateurs, surprenant et beaux, puisque l'oeuvre est quasiment construite autour d'eux (ces portes secrètes me rendent dingues à chaque fois !) ; l'histoire nous happe, l'humour est pimenté et rafraichissant et il nous rappelera de très bons souvenirs, la scénarisation est parfois plus fine qu'il n'y parait (les retournements de situation, la méchante qui fait de l'humour sur les sorties dialoguées d'Indie,...). Esthétiquement c'est impeccable. La fin ? C'est vraie que c'est vraiment osé... mais absolument pas choquant dans la mesure où l'époque (les années 50) s'y prête vraiment et que tout le film est construit autour de situations vues et revues mais magnifiées, transformant les vieux clichés par de grandioses FX, leur donnant une ampleur toute contemporaine et démesurée... Le thème est donc inattendu mais logique et film ne pouvait s'achever par une simple destruction...

 

La critique des internautes
 
Indiana Jones 4 était un des projets que j'attendais le plus cette année pour deux raisons simple : Grand fan des 3 premiers et admirateur de Steven Spielberg , sachant que ces dernières années Spielberg n'a cessé de m'impressionner avec ses derniers films (La Guerre des Mondes, A.I , Arrête moi si tu peux, Minority Report, et j'en passe) j'étais donc ultra-confiant dans le sens ou Spielberg est encore plus grand aujourd'hui qu'il ne l'était à l'heure ou il a réalisé les précédents opus.

Toutefois il faut le reconnaitre j'attendais davantage de Spielberg qu'il renoue avec l'esprit des précédents opus, plutôt qu'il tente avec ce film de réaliser une œuvre aussi essentielle qu'ont pu l'être beaucoup de ses réalisations mais davantage un divertissement haut de gamme comme le sont les 3 premiers opus même si je classe le second nettement en dessous des 2 autres. Donc malgré tout quoi qu'on en pense un film de récréation pour Spielberg entre des films plus complexes.

Après avoir lu ces derniers jours des avis bons et d'autres beaucoup moins bons, j'appréhendais malgré tout même si je m'efforçais d'être confiant.
Maintenant que je l'ai vu je pense pouvoir parler de déception relative , en effet je tiens à nuancer , si globalement le film est bon je trouve la fin quelque peu inutile et en gros les 20 dernières minutes auraient pu en durer beaucoup moins et le passage vers la SF à la fin en plus d'être déroutant m'a mis quelque peu mal à l'aise car il m'a semblé limite grotesque.

En revanche la principale satisfaction est que Spielberg ne s'est pas foutu de la gueule du public , son film a de la gueule et respecte parfaitement l'esprit de la saga.
L'ouverture du film est très bonne et fait rapidement entrer dans l'histoire tout en teintant le tout d'un humour commun aux précédents opus et avec une première scène d'action qui témoigne de l'extrême grandeur de la mise en scène de Spielberg (tournée à l'ancienne , cascades réalistes , logistiques et chorégraphies au points + cadres et mouvements de caméra exceptionnels pour un résultat spectaculaire).
Ensuite le film trouve un bon rythme entre scènes spectaculaires, inventives et méchamment bien réalisées , développement de l'intrigue et mise en place des personnages.
Sur ce troisième plan ça fonctionne à merveille, Harrison Ford n'a pas perdu la main et prouve qu'il demeure éternellement comme Indiana Jones , l'agréable surprise est Shia LaBeouf qui est tout à fait satisfaisant et apporte de la fraicheur à l'ensemble ainsi que de l'humour bienvenu qui fonctionne bien et il semble indéniable que Spielberg et Lucas ont tentés de retrouver les vertus du duo Connery/Ford ici avec Ford et LaBeouf ce n'est pas aussi génial mais c'est déjà bien, Cate Blanchett use de ses talents pour constituer une méchante parfaitement bien huilée et on retrouve aussi pour notre plus grand plaisir Karen Allen la Marion des Aventuriers de l'Arche perdu.
Donc vraiment rien à redire sur le plan du casting.
C'est un peu plus sur le développement de l'intrigue que le film pèche car par moment un peu trop roublard et laborieux dans sa mise en place.
La réalisation de Spielberg est excellente et dope sérieusement le film ,les décors sont tout simplement sublimes et la volonté du cinéaste de ne pas abuser des effets numériques est respectées jusqu'à un final qui comme je le disais plus haut est malheureusement raté et chargé d'effets visuels too much (ce final sent plus la patte de Lucas que de Spielberg je trouve...)

Donc Indiana Jones 4 a beau ne pas être l'un des meilleurs de la saga et un film majeur pour son réalisateur c'est un divertissement de qualité et un volet à part entière dans la franchise, les défauts sont principalement d'ordre scénaristiques finalement.

14/20

UNKUT