Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Independence Day Resurgence

Roland EMMERICH
(3)

N'est-ce pas finalement un peu trop facile de dire que ce genre de film permet de se reposer le cerveau ? Oui et non. Oui : parce que c'est vrai et que s'il doit être d'une certaine façon apprécié au tout 1er degré, vous n'avez absolument pas le choix. Mais non, toutefois : parce que j'ai rarement vu film d'une telle bétise... Car le but est clairement annoncé : refaire le même film pour les nostalgiques, mais en plus gros, plus lourd, plus volumineux. Qu'importe l'absence cruelle d'originalité. Qu'importe l'absence cruelle de qualité déjà remarqué dans le 1er tome. On retrouve donc toujours les mêmes scènes, celles qui carressent le spectateur dans le sens du poil, le rassurent en le laissant dans une confortable et rassurante impression de déjà-vu, déjà entendu, de prémâché ; on est ici pour se reposer le cerveau. Au début le héros dit tout haut "s'ennuyer" ? Cinq secondes plus tard l'action va débuter. Simple, idiot ; rassurant. Et le film n'hésite pas à saturer de situations et de personnages sans aucun intérêt (le père et les enfants du bus scolaire ne servent qu'à une poursuite finale atomisante de niaiserie). Mais le film est pourtant pire que son triste modèle : cette fois ne cherchez pas l'ombre d'une surprise (même la boule extraterrestre est à mon sens sous-exploitée) et la surenchère annoncée tombe complètement à plat dans la mesure où les aliens s'avèrent attentistes, mous du bulbe et entêtés à faire péter le noyau terrestre alors que la taille de leur vaisseau et leurs armes auraient tôt fait de réduire en cendres toute la surface de la Terre (ce qu'ils entreprennent au début avant de se raviser ???). De l'action non-sensique où l'éternel combat de David contre Goliath, (Spoiler) aucun mort parmi les héros, un schéma narratif alterné rébarbatif, aucune espèce d'émotion ou même de peur -ou de quelques sentiments que ce soit, d'ailleurs- et l'impossibilité de compter les morts pour passer le temps... Aucun suspens. Mais le clou du spectacle vient (Spoiler) lorsque l'élite de l'armée US va laisser la place à l'ancien président des USA lui-même, pour une mission de la dernière chance, précise et périlleuse au possible : oui, le mec qui n'a pas posé ses fesses dans un vaisseau depuis 20 ans !!! Ne cherchez pas : rien ne tient debout ici, pas même l'insupportable musique complaisante : mieux vaut se refaire un vieux film d'invasion E.T des années 50 dont le charme indéniable n'a, lui, pas encore vieilli. Vieux avant l'heure...


 

La critique des internautes
 

 


NOTE : -/20

-