Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

La guerre des mondes

Steven SPIELBERG
(13-14)

Un bon gros film hollywoodien comme seul les américains savent les faire. Une espèce de film catastrophe parrainé par des E.T. belliqueux et traité comme un film de guerre (d'un point de vue civil). C'est réalisé comme "Il faut sauver le soldat Ryan", beaucoup de caméra à l'épaule qui vous plonge dans l'action et les effets, mais le maitre Spielberg montre qu'il sait aussi s'amuser (la scène dans la voiture filmer à 360 °). Côté personnages on est servi : un Tom Cruise campant un père odieux comme Hollywood, justement, n'ose pas nous les montrer, une gamine interprétée magistralement et un Tim Robbins un peu court. On ne peut pas ne pas évoquer les FX, à la pointe de la technologie, suffisemment intelligemment employés pour ne pas devenir vieillot avant l'âge ; en tous les cas ils sont à la hauteur de nos attentes : on se fait vite tout petits dans nos sièges. Spectaculaires et extrèmemement impressionnants. Mais que devient le fond dans tout ça, me demanderez vous ? Et bien il s'agit d'une invasion d'un genre "nouveau", original dans la forme, très B-movie dans le fond (leurs motivations) et dont le message général -pas d'une importance capital vu la façon expéditive dont le film s'achève- serait que l'homme n'est pas le seul maitre à bord... Du pure spectacle, bien fait, aiguisé scénaristiquement, fun mais assez linéaire (la mise en scène et les images sont pour beaucoup dans notre étonnement) et pas vraiment parfait (quelques scènes parasites, pas forcément les mêmes pour tout le monde : le fils qui part, le personnage de T. Robbins, le panier à salade...).