Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Drôles d'oiseaux

Wayne THORNLEY
(5)

Après Rio... Globalement ce n'est que d'un bon niveau technique télévisuel : mais ce n'est pas là que le film pèche. Le pitch ? L'apprentissage d'un jeunot indiscipliné qui a envie de fun et d'explorations plus lointaines que celles que lui offre son maigre quotidien ; love story à la clef, bien évidemment. Bref : thématiquement c'est un mixte guère ambitieux qui pique à droite et à gauche, entre Le roi lion (rapport père / fils, mort d'un proche, exploration), Rio (sortir d'un quotidien ennuyeux) et la série Madagascar (le lieu mythique). Un scénario que l'on voit venir dans son intégralité dès les premières minutes, mal aidé d'un humour resucé, de bad guys classiques, peu charismatiques (pour ce qui est des seconds couteaux) et un peu long à se mettre en route, sans grosse émotion ni sentiment qui ne soit chiqué, sans vrai suspens, le mystère ne tenant pas vraimant le film. Une aventure certe mouvementée mais trop linéaire et qui aurait grandement mérité à la fois d'être plus fouillée et plus couillue, de sortir des sentiers battus, d'être moins approximative à vouloir brasser trop large, plus inspirée, d'avoir de plus grands artistes à sa disposition afin de nous faire effectivement palper l'ivresse de la grande ville. Ce n'est pas avec ces sous-produits mal digérés que les petites nations de l'animation iront concurrencer les géants hollywoodiens sur leur terrain de jeu.

 

La critique des internautes
 

 



NOTE : -/20

-