Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Divergente 3 : Au-delà du mur

Robert SCHWENTKE
(8-9)

De l'autre côté du mur : le début de l'aventure est prometteur mais le film est sans aucun doute le moins abouti de la saga. Les explications sur le terrible sort de l'humanité restent peu engageantes, vite envoyées et donc pas assez développées, l'histoire est trop pépère et laisse nos héros là où ils en étaient : un peu comme s'il fallait absolument trouver de nouveaux méchants et que ceux-ci sautaient à l'oeil bien trop vite, faute de solutions autre. Alors il y a quelques idées futuristes bien envoyées, une certaine joliesse visuelle, un thème fort ("Diviser pour mieux régner") mais ça manque d'ambition générale, ça flotte, les retournements de situation sont, comme je le disais, téléphonés et le film tourne un peu en rond. On a du mal à reconnaître là-dedans un sujet fort, un but noble à nos héros (autre que démasquer les vrais méchants et gagner à la fin) et de plus le scénario joue souvent avec sa baguette magique.

 

La critique des internautes
 

Après avoir combattu la dictature de Janine et des factions dans les deux premiers films on retrouve Tris (Shaileen Woodley) et Quatre (Theo James ) qui partent à la découverte de ce qui se cache derrière le mur à savoir un univers futuriste composé du "bureau du bien-être génétique " et de son chef David dont il faudra déterminer les véritables intentions, surtout à l'égard de Tris et de la ville de Chicago. C'est la première fois de la saga que Tris et Quatre amoureux l'un de l'autre vont être séparés. Le film comporte divers enjeux notamment politiques et scientifiques (expériences génétiques) et de nouvelles alliances doivent alors se faire ou se défaire. L'ambiance futuriste est très réaliste tout au long du film et on ne manquera pas de souligner les scènes d'actions efficaces telles les courses poursuites et flashbacks. Les nouveaux personnages s'incorporent bien au film et on a hâte d'être à l'épisode final. Excellent.

NOTE : 15-16/20

John