Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Détour mortel

Rob SCHMIDT
(12)

Difficile de marcher sur des sentiers débroussaillés "à la tronçonneuse"... Après un générique macabre à souhait, un concept excitant (ne le sont-ils pas toujours ?), le film ne transgressera pas le code qui a donné tant de "survivals" : route paumée, campagne profonde, groupe égaré, maison répugnante, quidams dégénérés, défigurés et anthropophages, gore à profusion, sexe et thème coulant de source (le mythe des homme des bois, l'homme face à la "sauvagerie de la nature"). C'est bien évidemment extrèmement dégueu, une parfaite boucherie, immonde, sanglant (les make up de Winston n'ont rien à envier à ceux de Savini), cauchemardesque, flippant et franchement réussi... mais jamais nouveau. Voilà mon seul regret : que l'auteur ne se positionne pas par rapport à ce qui a déjà été fait dans le genre, qu'il n'apporte pas quelque chose et se contente de redire, joliment, ce qui a déjà été dit. On appelle ça un remake, mais ici il est inavoué.

R. Schmidt est l'auteur d'un segment de Masters of horror.