Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

La cité des enfants perdus

Jean-Pierre JEUNET - Marc CARO
(12)

Il manque : une cohésion interne (c’est un cafouilli de scènes), une puissante ligne directrice entrainant l’adhésion (y-en a un peu), de l’action (ça va) et de la clarté (un chouilla). Une réalisation aussi délirante et imaginative qu’avant, un montage plus cut peut-être, une bonne exploitation de Badalamenti. Bref le mauvais point c’est le scénario, mais le monde diégétique des deux compères n’a jamais été aussi vivace, les séquences d’émotions plus belles, d’une grande inventivité (le truc de la larme, la puce, les clones et la formidable galerie de personnages à la personnalité débordante). Evidemment le décorateur et le dirlo artistique (Caro…) méritent au moins un oscar ou équivalent. Les costumes se fondent au tout, la photo est soignée comme elle peut l’être outre-atlantique. C’est une merveille visuelle qui ne titille pas assez le cerveau.