Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Charlie et la chocolaterie

Tim BURTON
(13-14)

Vous serez tout d'abord frappé par la majestuosité de la musique... puis de l'adaptation, digne du fabuleux livre de Dahl. Des décors démesurés et excitants (la maison de Charlie est un clin d'oeil au Dr Caligari), quelques oublis (on passe un peu vite sur l'histoire des espions) et quelques ajouts salvateurs par rapport à la vieille version (Willy Wonka - ici Willy est plus humanisé grâce à son passé), une charge contre la goinffrerie, la prétention, les enfants gâtés de l'ère moderne qui se transforme en voyage initiatique où se dévoileront les personnalités et les mérites de chacun. Burton se lâche complètement et insuffle sa propre excentricité à cette aventure surdimensionnée, à cet univers décalé très proche du sien (et qui peut donner des démangeaisons façon "Beetlejuice"), et vraiment BIG. Même si on connait l'histoire sur le bout des doigts, celle-ci est à la fois plus moderne et totalement hors du temps, c'est une débauche de sucrerie pour les gourmands, parfois vraiment trop criarde et dont les chansons reste le point faible.