Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Battle royale

Kinji FUKASAKU
(15-16)

Aussi cynique que gorissime et excitant au possible ce film est une vision de la jeunesse japonaise (occidentale ?) décapante : la course à la réussite, la compétition impitoyable que sont les études, la solution radicale proposée pour mettre fin au chômage (des vieux et des jeunes) et la vision jusqu'au-boutiste de la télé réalité en font un film d'une violence rare, d'une extrême perversité. Mais il n'oublie pas de prendre le temps de fouiller les personnages principaux. La partition musicale est superbe (mi-classique, mi-horrifique), le réalisateur a un bon sens de l'image et du montage. Bref c'est un vrai plaisir, jamais totalement gratuit (on trouve toujours une bonne raison de se haïr... nous sommes tous des tueurs en puissance, surtout lorsqu'il s'agit de survit ; la vision n'est pas entièrement négative, puisqu'on nous montre l'entre-aide), très sauvage (40 meurtres de 40 façons différentes, ou presque) et politiquement incorrect sans ne jamais renier son appartenance à la série B (on perçoit du "Rollerball" et un emprunt à "Wedlock").