Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Alad'2
Budget = - M€
BOX OFFICE France = 1 532 / 201 955 - 852 000 - (2 343 000) entrées
BOX OFFICE USA = - M$
BOX OFFICE Monde = M$
 

Un film qui n'est, heureusement, pas à l'image de son gag introductif : le scénario jouant la carte de la parodie, mais en étant plus proche de Seltzer & Friedberg que de Z. A. Z...
On a le budget, le matériau, des acteurs variés et au fort potentiel... Mais les sabots sont gros et bruyants car, plus que parodique le film ne joue que sur un registre : l'anachronisme forcé. Et pour beaucoup dans les dialogues.
Pourtant Alad'2 vaut beaucoup mieux que son titre et les préjugés qui l'ont accompagné : c'est sans doute le coeur du fan qui cause, mais il me parait évident que Jamel Debbouze sauve le film puisqu'il a assurément rempli sa mission : me faire rire pleinement et sans forcer. Et j'irai même bien plus loin en affirmant que, non seulement il partage la vedette -et une bonne moitié de film- avec Kev Adams, mais il tire entièrement la couverture à lui en exécutant un one man show impeccable et en nous proposant un méchant de compétition. A cette prestation s'ajoute des guests très bien sentis et vraiment poilants, des clins d'œil authentiquement malins (EDF !!) ainsi que d'excellents gags tel que celui de l'arbre dans le désert, le clin d'œil d'un certain Vizir, ou encore le fameux "marché noir".
Et puisque je suis dans les aveux, et sans besoin de bashing aucun, j'ai eu plus de mal avec Kev qui a tendance à flopper et s'octroie les parties les plus maigres du scénario... Gênant et parfois ennuyeux.
Alors je vous entends d'ici : il ne s'agit pas de l'histoire du siècle, ni dans la profondeur, ni dans les enjeux, ni dans l'art du double sens. Oui : pour bien faire il aurait fallu partir d'un scénario moins basique, moins prétexte à un alignement de gags. Les contes des 1001 nuits et autres fables, tant de références auraient pu être délicatement passé à la moulinette et oeuvrer dans le sens d'une histoire bien plus subtilement écrite, avec une intrigue plus... avec une intrigue, quoi ! En lieu et place nous avons droit à un spectacle "Debbouze" ; je ne m'en plains qu'à moitié.
Ce qui me laisse à penser que ce sont les Nouvelles aventures qui auraient dû se planter... sauf que si cela avait été le cas, on aurait pas eu le 2. Donc c'est con...

NOTE : 10-11 / 20

La critique des internautes
 

 


NOTE : -/20

-