Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Les filles du docteur March
Greta GERWIG
Budget = 40 M$
BOX OFFICE France = 2 676 / 44 021 - 243 000 - (805 000) entrées
BOX OFFICE USA = 16,8 / (108,1) M$
BOX OFFICE Monde = (206,0) M$
 

Moderniser un écrit datant de 1868 par le biais du cinéma c'est lui offrir une réalisation foudroyante, une scénarisation idoine, et une esthétiquement irréprochable. La réalisatrice coche toutes les cases et son équipe également.
Le film, centré sur Jo, l'écrivaine des 4 sœurs et double de la romancière L. M. Alcott (ses soeurs étant respectivement musicienne, peintre et actrice), n'est autre que l'histoire de 5 femmes dans la société américaine du XIX ème siècle, durant la Guerre de Sécession.
Si Les filles du docteur March n'ennuie jamais son auditoire, le récit avance à tatons, un rien superficiel en apparence, à s'attacher à tout et à rien ; même la multiple temporalité -ingénieuse- peine à nous passionner, à recouper les bouts. La vie quotidienne en temps de guerre n'est que très peu présente et peu représentée, le film s'attachant plus à retranscrire des tranches de vie plus futiles, amours et coups du destin, tragique ou heureux, au sortir de l'enfance. Et c'est le coeur de l'oeuvre : la vie d'une jeune femme qui perd peu à peu tout ce à quoi elle s'attache (père, voyage, être aimé, proches), qui voit s'éloigner d'elle tout ceux qu'elle aime, de la même façon qu'elle voit disparaître le temps de son enfance, emportant ses souvenirs et l'insouciance de cette période.
Ajoutons que le casting, dans son immense variété, se défend parfaitement et que A. Desplat nous gratifie d'une composition adéquate.

La critique des internautes
 

 

NOTE : - / 20

-