Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Jusqu'ici tout va bien
Budget = 8,4 M€
BOX OFFICE France = 835 / 34 638 - 281 000 - (574 000) entrées
BOX OFFICE USA = - M$
BOX OFFICE Monde = - M$
 

Les éternels préjugés sur nos zones de supposés non-droits ont la vie dure : Jusqu'ici tout va bien réussit-il à ne pas être la sempiternelle comédie française où les opposés finissent par s'attirer ? Ou les codes ne sont que trop respectés ?
Et bien on ne peut pas dire que les personnages font évoluer le concept : avec en tête de casting l'éternel mauvais père de famille, chef d'entreprise forcément imparfait. De même la confrontation des deux mondes ne débouche que trop rarement sur un humour inspiré, le scénario restant paresseux et toujours assez prévisible (à l'image de l'embauche de Samy, bien à propos). C'est un film en ligne droite, convenu qui n'offrira qu'une vision de la banlieue assez réductrice, avec sa populace trop caractéristique, pour ne pas dire caricaturale puisque tout y passe : violence, drogue, insécurité, racket, vols, gangs, vendetta... A peine évoque-t-on le talent d'un personnage pour aussitôt le faire replonger dans les clichés (le racketeur est un... rappeur), tout juste innocente-t-on le coupable idéal pour en trouver d'autres issu du même monde ; de même que les solidarités des banlieusards, ciment social essentiel, ne sont pas assez mises en avant. Je ne me suis pas reconnu dans ce film.
Bien sûr : Lellouche est bon, le film se regarde assez facilement, ne manque pas de scènes souriantes mais il rate le coche quant à briser les codes du genre ; ce que fait pourtant sans peine et avec intelligence la scène du délis de faciès, ou bien celle, succulente, du resto, ou encore celle du cri "Allahou Akbar" et les scènes pré-génériques, hilarantes. C'est en fait tout ce que j'attendais du scénario.

La critique des internautes
 

 

NOTE : -/20

-