Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

The hate U give
Budget = 23 M$
BOX OFFICE France = 325 / 11 824 - 98 000 - (208 000) entrées
BOX OFFICE USA = 0,5 / (29,7) M$
BOX OFFICE Monde = (35,1) M$
 

Thug life. Quand de jeunes noirs qui viennent du ghetto s'intègrent aux USA et vont dans de belles écoles. Mais qu'est-ce que ça change socialement en fait ?
Tout part d'une chanson / théorie initiée par Tupac, et débouche sur les conséquences d'une bavure policière dans l'Amérique d'aujourd'hui.
Si l'étude de la communauté n'est pas plus novatrice que foudroyante -mais cependant bien ancrée dans son époque-, si le film n'est pas non plus un bijou toujours bien ciselé, c'est une œuvre qui mérite d'être vue et écoutée pour de multiples raisons. Derrière cette histoire de survie, de conflits, de tensions entre une minorité ethnique et des forces de police pas toujours impartiales, entre une minorité et une justice à deux vitesses, il y a un discours moderne et assez vivifiant. Car le film ne tourne pas seulement, ne s'arrête pas à cette tension mondialement connue entre deux communautés, sur fond de racisme, sur le sol des Etats-Unis d'Amérique. Ici on tente d'être objectif, ici le racisme sous-jacent peut très bien être multilatéral, ici on s'attache à tous les points de vue, en toute équité, tous les préjugés sont ici mis à plat afin de mieux les disséquer, de la manière la plus juste qui soit. Et au final le message, initié par Tupac, s'avère totalement universel : car tant que la haine gouvernera les hommes et le monde, la paix ne sera pas dans nos coeurs ; un discours qui, forcément, ne s'arrête pas aux frontières de l'Amérique du Nord...
La jeune actrice Amandla Stenberg est à suivre avec beaucoup d'attention, A. Mackie est parfait en big boss et R. Hornsby a toujours une présence incroyable à l'écran.

La critique des internautes
 

 

NOTE : -/20

-