Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Douleur et gloire
Budget = 4,6 M€
BOX OFFICE France = - / 36 645 - 238 000 - (800 000) entrées
BOX OFFICE USA = - M$
BOX OFFICE Monde = (28,9) M$
 

Souvenirs et nostalgie.
Je n'ai jamais caché ne guère apprécier l'oeuvre du cinéaste ibérique : sauf lorsqu'il ne fait pas du... Almodovar ! Et ce Douleur et gloire, c'est du Almodovar pur jus. Grossièrement fait, l'homme plus que le cinéaste se raconte lourdement, filmant lourdement -alors que j'apprécie généralement son talent de metteur en scène- et me laissant de marbre.
Et c'est peu dire que ses souvenirs ne m'ont jamais fait rêver, transporter. Le récit de vie d'un homme / réalisateur, depuis une enfance somme toute banale jusqu'à sa vieillesse pénible. Petites histoires d'artistes jamais fascinantes, petites frasques jamais pertinentes, l'auteur fait son "coming out" comme drogué et homosexuel et semble ne devoir tourner qu'en rond durant 1h45.
Comme dans les pires films d'Almodo, je m'y suis fermement ennuyé, même si l'on sent cet amour infini pour ses personnages, même si j'ai trouvé la transformation de Banderas complètement bluffante et habitée, même si l'humour y est léger comme une plume. Cependant le film ne transpire pas tout cela : peut être que la vie du réalisateur est plus passionnante en tant que créateur ou sur les plateaux. Sans aucun doute : en regard de la fin...

La critique des internautes
 

 

NOTE : -/20

-