Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Deux moi
Budget = 6,4 M€
BOX OFFICE France = 1 949 / 13 115 - 238 000 - (646 000) entrées
BOX OFFICE USA = - M$
BOX OFFICE Monde = - M$
 

L'histoire d'une rencontre : un film qui finit là où d'autres commencent. Ou l'art de la non-comédie romantique.
Ils sont parisiens, ils vivent à deux pas l'un de l'autre, ils prennent le métro ensemble tout les jours et pourtant ils ne se connaissent pas. Le commun des mortels : avec leurs points communs, et leur différences.
C 'est justement le montage alterné qui va aider le réalisateur à souligner ces différences, mais également les similitudes qui "unissent" ce couple en devenir, et ainsi capturer toutes les subtilités de l'être humain, ses solitudes, ses petites maladies, ses rencontres, ses amours, ses dépressions (ses chats) ou encore ses espérances. Deux âmes noyés dans Paris, en perte de sociabilité... Triste. Mais ces héros du quotidien à l'épaisseur tangible sont, tout comme chacun d'entre nous, fragiles, justes. Eux.
On ne manquera pas de noter, en marge, une belle pique à l'égard de ses réseaux sociaux censés nous rapprocher mais qui pourtant nous séparent, faisant de nous de simples photos, des noms d'emprunt, voir d'infâmes numéros. Un peu d'acide sera tout autant verser sur Amazon et compagnie -le penchant inhumain du film, antithèse s'il en est- et ces call centers qui ne valent guère mieux que de vulgaires machines !
Et, bien sûr, tout cela à la sauce Klapisch, avec une bonne dose d'humanité, de la douceur et une empathie absolue. Avec un regard affable jeté sur les psychothérapies, lien qui va être le fil d'Arianne du métrage. A cette sauce vous rajoutez un F. Civil toujours au top de sa forme, une A. Girardot qui crève l'écran et une pelletée de seconds rôles marquants et délicieux.
L'une de ces œuvres où, parfois, un simple "merci" délivre une dose insensée d'émotion. Formidablement humain !

La critique des internautes
 

 

NOTE : -/20

-