Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Beautiful boy
Budget = - M$
BOX OFFICE France = - / ? - ? - ? entrées
BOX OFFICE USA = 0,219 / (7,6) M$
BOX OFFICE Monde = (10,3) M$
 

Quand un père découvre son fils.
Quel nouveau point de vue nous donne ce film sur la dépendance aux drogues ? Que nous apprend-il sur les liens entre un père et son fils ?
Les premières minutes un peu rapides ne nous mettent pas à l'aise dans le sens où l'on craint d'assister à un Nième film sur le (s) sujet (s). Et nos craintes vont se prolonger : le film alignera les scènes habituelles du genre : la désintoxication, les rechutes, les vomissements, les crises, les mauvaises rencontres, la perte de motivation, les responsabilités supposées de chacun, les souvenirs heureux...etc. Tout y passe. Tout ce que l'on attendait, et de la plus conventionnelle des manières : le parcours de vie d'un adolescent lambda qui plonge dans la drogue, malgré une vie tout à fait commune et heureuse ; un film qui semble s'appuyer de toutes ses forces sur l'absence de causes à une telle plongée, à une si triste déchéance. Sauf que ça ne transpire pas assez l'émotion, surtout de la part de l'auteur du brillantissime et bouleversant Alabama Monroe.
Je dirai même que la réalisation de Van Groeningen est assez molle du genou. Et le montage atemporel n'apporte strictement rien, si ce n'est tenter en vain de donner un rythme, une fausse originalité au projet..
Voici une très grosse déception quand on se retrouve face à deux immenses acteurs et à un sujet dont seul l'aspect docu sur la meth me paraît significatif. Maigre.

La critique des internautes
 

 

NOTE : -/20

-