Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Rambo : Last blood
Adrian GRUNBERG
Budget = 50 M$
BOX OFFICE France = 782 / 41 928 - 303 000 - (598 000) entrées
BOX OFFICE USA = 18,9 / (44,8) M$
BOX OFFICE Monde = (87,0) M$
 

Rambo late blood.
John vit dans une maison prête à être assaillie par d'hypothétiques assaillants : armes de toutes catégories et de tous calibres, vastes galeries,...etc.
Après le pitoyable et tout aussi inutile épisode précédent, Last blood embraie sur un scénario terriblement maladroit qui cherche des excuses bidons -qui ne surprendront que notre pauvre Rambo- pour avancer et lancer l'artillerie lourde. 30 mm pour avancer un tant soit peu et dégainer du gore douloureux et pisseux à l'excès.
Outre la vision piteuse et rétrograde du Mexique, on notera moult raccourcis et facilités scénaristiques qui promettent une lecture rapide, simpliste et sans heurt d'un actioner décérébré proche des pires projets de Steven Seagal. Cet ultime tome n'est qu'un film vide de substances, sans une once d'émotions, à la violence décomplexée mais miteuse (on fait endurer les pires souffrances à la victime pour que la virulence de la vengeance soit le plus sacceptables possible). Une vilaine caricature au feu d'artifice final, façon "L'agence tout risque" version R-rated, et hideusement numérique.
Plus ridicule que provoc, jamais véritablement politiquement incorrect, ce dernier épisode mérite son accueil public : faut savoir s'arrêter Sly...

La critique des internautes
 

 

NOTE : - / 20

-