Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Tout le monde debout
Franck DUBOSC
Budget = 10 M€

BOX OFFICE France = 1 309 / 69 817 - 897 000 - (2 403 000) entrées

BOX OFFICE USA = - M$
BOX OFFICE Monde = - M$
 

Dubosc s'offre ici le rôle qu'il a exploré en long, en large et en travers (moins en travers...) tout au long de sa carrière : un mâle menteur, dragueur, réduisant les femmes à des seins, des fesses et des coups d'un soir ; un homme comme tant d'autres, ici acteur prétentieux et atteint de jeunisme ridicule. Pourquoi pas : mais encore fallait-il aller plus loin, jusqu'à l'auto-parodie ou la condamnation sans appel ; en tous les cas tellement bien loin que cette caricature réaliste ne le laissait entendre. Alors ne cherchez pas la critique d'une société passablement machiste ni le film en phase avec l'air "Me too". Pas plus que le scénario à l'humour noir sur le handicap. C'était un pitch plein de possibilités, gâchées -d'autant plus que la vérité nous la connaissons (la scène de la révélation est par ailleurs très mal réalisée.). Un scénario qui tire sur la ficelle de la comédie, à la fois sur la trame et sur le quiproquo, une comédie romantique on ne peut trop classique.
Ni bon, ni mauvais : Tout le monde debout est un coup pour rien (sans jeu de mot, bien sûr), une oeuvre fade et à la morale prémâchée dont on peinera à retenir quelques bons gags (La pub "Tout le monde debout", la coloscopie déplacée, le personnage de Marie, quelques belles lignes de dialogues). Pas le renouveau que l'on espérait, ni le penchant sombre de Dany Boon...

La critique des internautes
 

 

NOTE : -/20

-