Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Love addict
Frank BELLOCQ
Budget = 9,1 M€

BOX OFFICE France = 554 / 77 259 - 248 000 - (698 000) entrées

BOX OFFICE USA = - M$
BOX OFFICE Monde = - M$
 

Kev est donc un tombeur, vraiment amoureux des femmes, et c'est pour celà, parce qu'il est sincèrement in love, qu'en 3 secondes il couche avec 4 femmes. De l'amour sexué, quoi. Mais jamais le film ne se pose la question essentielle : les femmes qu'il rencontre sont-elles donc de vilaines nymphos incapables de résister à l'appel du sexe ? Qui des 2, finalement, ne peut résister au sexe opposé ??? Parti de là... Mais il y a quelques bons dialogues, vraiment. D'autres carrément gênant (les giflons...).
Ca n'est par conséquent qu'un film à grosse tête, très auto-centré, masculo-masculin (seule le point de vue du docteur féminise un peu le raisonnement), au scénario cousu de fil blanc, dans un monde cinégénique transparent. Grossièrement, Kev se nommerait Kevina, ce serait, au mieux une nymphomane, au pire une pute...
Le scénario double n'est qu'une autoroute pour voyageur : on s'y ennuie ferme, c'est monotone et finalement lourd ; très lourd (la "bzzzz", et la parodie de Pulp fiction avec 2 décennies de retard). Ce n'est pas une étude de cas, comique, en catimini, sans aucun penchant sociétal ouvrant une porte sur les relations hommes-femmes ; voir le #MeToo. Rien. Néant. L'histoire n'avance pas et raconte tout et son contraire.
Marc Lavoine est par contre un sacré personnage , repenti, touchant, drôle et finalement sous-exploité.

La critique des internautes
 

 

NOTE : -/20

-