Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Hostiles
Budget = 22 M$
BOX OFFICE France = 835 / 10 161 - 167 000 - (360 000) entrées
BOX OFFICE USA = 0,023 / 10,1 / (29,8) M$
BOX OFFICE Monde = (31,8) M$
 

Quelques mots implacables, une première scène à la violence foudroyante nous laissent croire que le film va être tendu jusqu'au bout. C'est peut-être en cela qu'il restera imparfait. C'est une oeuvre qui répond à des questions qui semblent possèder des répercussions contemporaines : d'où vient cette culture américaine pour les armes à feu en particulier et la violence en générale ? Une culture de la vengeance, parfois de cette haine raciste dont les actualités et le cinéma se font les témoins d'aujourd'hui. Mais le film tient également le discours tout inverse ; celui du respect de l'autre (symbolisé de prime abord par le soldat de couleur) et de l'humanisme, de l'intégration. Le scénario crie à qui veut l'entendre qu'à cette époque les terres étaient sauvages et sans lois -ou plus permissives et injustes- si ce ne sont celles du Colt et du plus fort / fou ; on y chassait l'Indien comme aujourd'hui on chasse le musulman ?
Après l'exceptionnel Brimstone, Hostiles, dans un registre différent, s'avère être plus fastidieux, ou plutôt un peu décalé dans sa réflexion : il y a bien quelques longueurs mais surtout une morale que l'on voit venir de loin (la coopération salvatrice), une réflexion pataude sur l'éveil cinématographique tardif d'une conscience "blanche" quant aux exactions passées - déjà traitées dans le cinéma américain, en long, en large et en travers. Le rapprochement avec l'Amérique d'aujourd'hui se fait alors du bout des doigts.
Techniquement parlant c'est un très beau film, les acteurs vous arrachent des émotions et rivalise de qualités.

La critique des internautes
 

 

NOTE : -/20

-