Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

En guerre
Budget = 4,2 M€

BOX OFFICE France = 1 071 / 18 126 - 101 000 - (285 000) entrées

BOX OFFICE USA = - M$
BOX OFFICE Monde = - M$
 

Les drames que l'ont voit toutes les semaines aux infos de 20h : la fermeture d'un site industriel qui, en tant que groupe autant qu'entité indépendante, s'enrichit grassement (et au passage ponctionne les aides de l'État), et les conséquences pour l'emploi. Le tout, vu de l'intérieur. Ou quand de riches actionnaires jouent aux pions avec la vie de pauvres ouvriers ; voici le point de vue de ces mêmes ouvriers (et du patronat, par souci d'équité intellectuel) et non celui parcellaire et détaché des journalistes qui traitent info comme un vulgaire fait divers. Un film qui sonne terriblement juste, très complet, très riche, très clair, appuyé sur toutes les problématiques liées à son sujet (absence de reconnaissance, divisions, drames...etc) ; c'est bien de l'entendre, mais c'est encore mieux de l'entendre aussi clairement.
Un axiome de la justice moderne, où les plus riches ne peuvent accepter de continuer à s'enrichir exponentiellement, où le diktat de la croissance, de la concurrence et du sacro-saint marché met au ban de la société les plus fragiles, cette majorité laborieuse qui porte le flambeau de leur entreprise. Où quand la loi ne défend plus les intérêts de modestes citoyens face à la puissance entreprenariale et le lobying, où l'argent et la rentabilité sont les maîtres d'un monde sans chef, sans âme et sans morale. Où faire respecter l'injustice est un devoir de étatique...
C'est dans ce même pays que l'on pense sérieusement à mettre la pression sur tous ces feignants de chômeurs... pour mieux les mettre de force au chômage quelques temps plus tard... Hallucinant
Un hommage sincère à des hommes et femmes courageux, qui prennent de gros risques (financiers et humains) pour sauver leur emploi, et finalement pour survivre ; à voir en complément d'un Merci patron. Tendu, palpitant, rempli d'émotion, dur. Très dur.
Avec une caméra qui s'immisce au milieu des débats, en leur coeur, mais sait se faire discrète pour laisser parler les personnages et les situations ; en mode immersif. Essentiel.

La critique des internautes
 

 

NOTE : -/20

-