Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Si j'étais un homme
Audrey DANA

Budget = 6,9 M€

BOX OFFICE France = 380 / xx 000 - xx 000 - xxx 000 entrées
BOX OFFICE USA = - M$
BOX OFFICE Monde = - M$
 

Jeanne a une vie propre et bien rangée : elle est architecte, a deux enfants, est en couple. Jusqu’au jour où son concubin la quitte et demande la garde alternée de leurs enfants. Tout s’écroule. Puis, un évènement surnaturel enfonce encore un peu plus Jeanne dans le désarroi : un matin, elle se réveille avec des attributs masculins… Alors, à 38 ans, Jeanne va apprendre à vivre en combinant les deux genres.
Que faire avec un sexe d’homme grevé au milieu d’un corps de femme ? Que faire lorsqu’un évènement inopportun remet totalement notre nature en question ? Il lui faudra alors s’habituer à ce nouveau membre, alors même qu’elle avait décidé de tirer un trait sur les hommes.
Heureusement, son amie Marcelle (excellente Alice Belaidi) et son gynécologue (Christian Clavier, égal à lui-même) feront tout pour l’aider à affronter cette délicate épreuve.
A force de situations -parfois très (trop ?) clichées- Jeanne éprouve de plus en plus de compassion pour les hommes qui, elle le remarquera, sont eux-aussi des victimes. Le personnage de Merlin, interprété par le brillant Eric Elmosnino, en fait par ailleurs les frais. Audrey Dana dépeint les petits travers des hommes, certes, mais n’oublie pas pour autant de pointer du doigts certaines idées reçues qu’ont les femmes envers la gente masculine. Car oui, certaines femmes ont des comportements d’hommes, et certains hommes ont des comportements de femmes. Et alors ?
Avons-nous tous en nous une part de chaque sexe que nous devons assumer ?
Après le sympathique Sous le jupe des filles, Audrey Dana prouve encore avec Si j’étais un homme qu’elle ne manque pas d’idées en matière de rapprochement homme/femme. Une bonne comédie, gâchée quelque peu par des gags vus et revus.

(Critique de Charlotte)

NOTE : 14 / 20

La critique des internautes
 

 

-