Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Les figures de l'ombre
Theodore MELFI
Budget = 25 M$
BOX OFFICE France = 1 474 / 34 263 - 230 000 - (816 000) entrées
BOX OFFICE USA = 0,5 / 22,8 / 169,4 M$
BOX OFFICE Monde = 230,3 M$
 

Voici une oeuvre qui dépasse son propos premier et séduit par-delà son classicisme évident. En prenant l'éminente NASA (pour mémoire : seule entreprise étatique aux USA) comme un symbole miséreux d'un melting pot moins parfait qu'il n'y parait, le film va multiplier les sujets et les laisser converger vers un même but. A la fois film historique narrant les dessous de la conquête spatiale américaine, oeuvre dénonçant la toujours récente période ségrégationniste de ce même pays, mais également grand cri féministe, ce récit entend bien lutter à sa façon contre la résurgence attardée du populisme aux Etats-Unis. On a beau être habitué à voir les américains se pencher sur ce passé honteux, on ne parvient toujours pas à croire, en 2017, que cela ait pu se produire il y a à peine une cinquantaine d'années ; et les exemples cités sont aussi écoeurants que symboliques. En tous les cas le message passe : quand la supériorité de l'intelligence prend le pas sur d'absurdes préjugés, quand le peuple blanc se rend compte non seulement du besoin de la mixité, mais du besoin des êtres humains de se serrer les coudes dans un but commun (ici : battre les russes sur leur terrain), toutes les barrières tombent ; c'est quand on a besoin des autres, aussi différents soient-ils de nous, que l'on se rend compte qu'il n'y a qu'une seule espèce humaine. Mais le film ne s'arrête pas en si bon chemin : car tout autant que la ségrégation, c'est le machisme ambiant qui est également pointé du doigt, sujet toujours aussi brûlant d'actualité : inégalité de salaire, de statut, d'étude ou de travail. Féminisme mis en exergue avec le racisme auquel il s'apparente sans aucun doute. Dommage que titre original et sa double symbolique ("figure" en anglais signifiant autant "personnage" que "chiffre") se perde avec le titrage français. Un message limpide adressé à tous nos extrêmistes pour tenter de leurs faire comprendre que chacun d'entre nous -nationaux, étrangers, de n'importe quelle confession ou culture- peut apporter sa pierre à l'édifice d'une nation ; message qu'ils peineront à comprendre puisque personne ne sait encore de quoi crevera le populisme : hors mis qu'il ne s'étouffera ni avec son intelligence, ni avec sa dignité et encore moins avec son humanité. Je terminerai en citant une phrase du personnage joué par l'excellent K. Costner : "Ici on pisse tous de la même couleur". Et les actrices sont à tomber par terre.

La critique des internautes
 

 

NOTE : - / 20

-