Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Le dernier vice-roi des Indes

Budget = 30 M$

BOX OFFICE France = 444 / 5 765 - 57 000 - (166 000) entrées
BOX OFFICE USA = 0,048 / 1,7 M$
BOX OFFICE Monde = 10,9 M$
 

La déliquessence de l'empire colonial britannique, bourgeois et asservissant, au sortir de la seconde guerre mondiale. Ce film est une leçon d'histoire comme on en voit rarement au cinéma : l'histoire avec un grand H. Profond, parfaitement documenté, d'une prodigieuse intelligence et d'une rare justesse, à la fois dans le ton et dans le message délivré. Film politique passionnant de A à Z, parfaitement scénarisé, très bien équilibré dans sa description des chocs multi-culturels, religieux, politiques, géographiques, voir culinaires et même musicaux. Car ce petit bijou en dit aussi long qu'un cours d'histoire sur des évènements amplement méconnus des européens : description des forces en présence (musulmans, indous & britanniques), analyse de leurs intérêts divers et variés, décriptage d'un phénomène complexe et épineux (diviser géographiquement un peuple) ; tous les enjeux de la partition de l'Inde en deux pays (l'Inde et le Pakistan), en fonction de considérations purement religieuses, mais qui au final ne sera que viles manipulations économico-politiciennes pour que l'Empire ne perde pas totalement la face. Oeuvre passionnée et passionnante, claire et parfois ahurissante (le tracé des frontières... qui fait pensé aux horreurs commises en Afrique et à leurs conséquences) qui a l'ambition de réhabiliter Lord Mountbatten et d'éclairer sous un jour nouveau les conséquences dramatiques des décolonisations, sans pour autant n'être jamais manichéenne, le film s'inscrit sur un fond de love story inter-religieuse particulièrement touchante, bien aidé de dialogues aussi beaux que pointues. Je reste simplement un peu plus réservé quant à la réalisation parfois disgracieuse et indigne d'une telle auteure.

La critique des internautes