Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Insaisissables 2 (Jon M. CHU)

On prend les mêmes, on recommence ; tout pareil. Le film souffre des mêmes défauts structurels que son illustre modèle. Les Anonymous de la magie reviennent sans ne jamais exploiter ce filon pourtant vraiment savoureux. Certe, c'est emballant, bien emballé, mais la surenchère fait bien vite tâche, pas loin d'être de la SF, puis le film se fait bavard et sans raison, avant qu'une "nouvelle mission" sous contrainte ne nous amène à un nouveau casse qui ne casse pas trois pattes à un canard, genre Mission : Impossible mais avec des tours de passe-passe un peu lourds, même si originaux sur la forme. Ouf ! L'histoire parallèle entre Dylan et Thadeus n'apporte hélas pas grand chose si ce n'est de jouer la corde dramatique quelque peu artificiellement. Ca reste une série B maline, avec un Radcliffe qui tient bien son rôle, d'immenses acteurs (des réserves pour L. Caplan). Pas aussi fin que la 1ère moitié de l'original, cette suite pêche de la même façon en devenant très, très brouillon et même carrément ratée sur la fin.