Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

La fille du train (Tate TAYLOR)

Le portrait de 3 femmes dont les parcours ne paraissent tout d'abord se croiser qu'à travers les vitres d'un train de banlieue. Mais dans ce film les apparences sont toutes trompeuses. Un montage qui mélange avec une très grande habileté le passé et le présent nous plonge dans une histoire qui n'aura de cesse d'avancer finement et de nous surprendre. C'est tout d'abord une oeuvre aux grandes qualités graphiques, un film policier stylé et qui s'avèrera vraiment original. Brassant quelques thématiques fortes (l'alcoolisme, le désir d'enfanter) il tissera sur cette toile un polar dressé autour d'un mystérieux meurtre ; les liens vont alors se tisser au gré d'un scénario où les mailles se font de plus en plus serrées, les personnages s'épaississant, loin de leurs apparences premières, se dramatisant et surtout se révélant.
La fille du train s'avère être un très bon film, solide, qui ne lâche rien, sortant des sentiers battus du polar, où les personnages resteront sombres car tenus éloignés du bonheur (l'absence chronique d'un être cher), leur psychologie étant particulièrement travaillée, complexe à souhait. Le scénario est un diabolique puzzle qui débouchera sur le fin mot, grâce à de petites touches subtiles et d'intriguants flash-back mettant petit à petit un visage sur le véritable coupable. Un très bon moment de cinéma.



La critique des internautes

"La Fille du train" est un thriller captivant qui possède un atout de taille, Emily Blunt (faut le reconnaître même si on ne l'apprécie pas spécialement). Elle tient le film sur ses épaules (enfin avec les autres comédiens ; mais se montre émouvante en femme brisée sans que l'on ait l'impression qu'elle en ait été "too much". Nous voici donc devant un thriller captivant ou le public se retrouve au ^cœur de l'enquête. Montrant que le réalisateur va jouer sur plusieurs pistes pour mieux nous "brouiller" les pistes et jouer de tout. Et c'est un bon point pour cela. Le film met effectivement un peu de temps à se mettre vraiment en place (surtout si l'on ne suit pas). Emily B., même si le jeu est parfait. elle hante le film de son allure fantomatique nous emmenant parfois dans un coté avec un comportement un peu plus hystérique; voir ^même inquiétant quant on y réfléchi... Mais bon ce qui est dommage, c'est que le coté Hollywoodien ressort de trop et préviligi ainsi donc le scénario, les acteurs et les FX. Néanmoins, je n'ais pas lu le roman ; ce que je fait habituellement avant de voir le film. Je tenterais l'inverse pour le coup ou généralement le bouquin l'emporte car lui seul connaît nos peurs lors de la lecteurs, nos tension... Nous seul, face à notre lecture (et c'est parfois aussi fort qu'un film!!!). JE verrrais donc bien. Glogablement cela reste un thriller plutôt féminin qui tient tout de même ses promesses mais restent un peu en dessous de ses ambitions... (mais quant un roman apparaît avant un film, c'est souvent dur; même si la qualité est là). J4ai eu une petite impressions de "Gone Girl et d'une intention affiché d'en réitégrer l'exploit. Pour Tate T. n'est absolument pas David F. mais parfois...^^ (après chacun des réalisateurs à des codes à reprendre mes à les utiliser à bon escient et dans un moment adapter. L'intrigue en perturbera certains (flash-bask, jeux de ressemblance avec les persos et j'en passe...). Mais cela ne retire en rien au potentiel global du film.Tate Taylor (...) manie avec plus de subtilité la caméra certains, en réussissant à créer une ambiance noire, un brin dépressive. Mais le soufflé retombe assez vite et le dénouement se ré- vèle aussi décevant à l’écran que dans le livre. Un roman de gare ne fera jamais un grand film. Après coté frayeurs vous pouvez repasser sans hésiter... Le suspens le remplaçant plutôt... Avec quand même quelques bons moments et des moments de tension légère mais convenable pour ne pas trop se prendre la tête. Enfin je pense qu'on était pas loin que le film passe en DTV chez nous ( a défaut d'autres films qui ni sont pas mais qui le devrait et ses dernières semaines il y en a eu quelques uns), passant donc parfois dans les pièges posé aux spectateurs. D'où un petit hic^^^. Bon c'est pas si minable et je me ferais peut être une autre idée avec le roman qui a priori est suivi dans le film(au maximum). Mais du coup on ressort comme si on avait eu à faire à un copie correct d'un LV, mais que l'on sait qu'avec plus de moyen ; un original était possible^^.

Benoit G.