Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Fatima
Budget = 2,6 M€
BOX OFFICE France = 767 / 10 272 - 67 000 - 388 000 entrées
BOX OFFICE USA = 0,006 / 0,050 M$
BOX OFFICE Monde = - M$
 

Le César du meilleur film... Il s'agit d'un film témoin de notre époque un rien régressive (inégalité des chances dans les études, difficultés financières, barrière de la langue, petits actes racistes latents voir inconscients mais quotidiens,...), témoignage d'une culture musulmane. Et si le film reste un hommage à la dignité des immigrés, à leur sacrifice pour donner toutes leurs chances à la génération suivante, à leur force d'esprit contre l'adversité, les adversités, il n'est jamais probant, rentre-dedans et ne lance aucun débat. Beaucoup de choses à dire, mais elles sont tellement mal dites qu'elle ne prennent jamais le dessus, et le discours résonne inutilement. Mais ce qui me met le plus hors de moi, c'est ce que j'ai grand mal à nommer la "réalisation" (comparez le travail de réalisateurs indépendants américains tel que N. Baumbach avec celui de Faucon...) : indigent, sans l'ombre d'un point de vue sur le sujet, la caméra n'est plus qu'un moyen d'enregistrer, témoin muet, quasi aveugle et même un peu bête. On se croirait dans un téléfilm réalisé à la va-vite, l'auteur n'ayant que le temps de poser son matériel sans réfléchir au cadrage, aux angles, au futur montage... Donner le César du meilleur film à une oeuvre aussi pauvre artistiquement est profondément choquant. Pour le reste j'ai bien peur que le film ne nous apprenne pas grand chose sur les sujets cités : qu'il est dur d'élever 2 enfants en étant une femme seule qui ne parle pas français ? Et quelle démonstration fait le film de ces difficultés, à part tomber dans les écueils du film social ? Quelle est sa force dramatique, documentée ? Je n'y ai rien trouvé personnellement si ce n'est un hommage froid à tout point de vue : hors mis les actrices qui de toutes évidences croyaient vraiment très fort au projet. Un peu comme si le film était, soit destiné à un public conquis d'avance qui se reconnaîtrait dans le scénario (les immigrés), soit à une toute autre audience, celle qui n'a pas conscience de ses difficultés d'intégration et les interprète comme de la mauvaise volonté ; mais ce public là s'arrêtera au titre du film, alors...

La critique des internautes
 

 

NOTE : -/20

-