Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Célibataire, mode d'emploi (Christian DITTER)

Le célibat : le constat. Où une comédie romantique vue par l'autre bout de la lorgnette ; comédie qui n'en est pas une, et romantisme tout en nuances. Une vraie bonne, très bonne surprise que ce film. Oeuvre chorale qui donne du peps dès les premières images, donne à sourire -sourires bien vite transformés en rires francs- et s'avère être bien souvent touchante et incroyablement juste (la scène entre la docteur et le bébé est magnifique ; et il est difficile de ne pas être ému face à l'histoire de David et de sa petite fille). Un film qui joue donc avec nos émotions, en musique, pourrait paraître limpide de prime abord mais n'en est rien : car il traite à fond de son sujet, va de l'avant en faisant intelligemment évoluer son scénario, surprend quant au choix des protagonistes -voir crée un brin de suspens qui laisse caresser les joies du hasard de notre destinée (qui des 3 amants va-t-elle choisir ???)-, possédant son style propre et finalement très personnel. On se fait donc embarquer dans la vie de ses divers personnages (le mec cash, R. Wilson vraiment drôle et jamais dans le one woman show...), c'est frais dans le domaine de la comédie US, agréable dans celui formaté des films romantiques, les rires y sont parfaitement intégrés et même si le film n'atteint en rien les niveaux de ce qui reste pour moi le chef-d'oeuvre du genre (Love actually) cela reste l'un des plus agréables moments de ciné de l'année ; soutenu par une tout aussi surprenante réalisation pour un film pas loin d'être un indie américain.