Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Au nom de ma fille (Vincent GARENQ)

Il y a des immenses acteurs (Auteuil + Croze), un réalisateur qui restait sur un très bon et très solide film (L'enquête), un sujet brûlant à même de toucher au coeur du père de famille que je suis, de l'homme engagé que je suis également... mais voilà, le résultat n'est absolument pas à la hauteur de mes attentes. Quand un film avec un tel potentiel, bien équilibré pourtant, n'est pas capable de nous faire ressentir de l'empathie pour ses personnages, quand le scénario s'avère être celui un peu trop appliqué et journalistique de l'enquête et du parcours de cet homme, le pari n'est pas gagné. Et c'est sans doute ce format "article de presse" qui laisse le spectateur en retrait, gommant l'émotion malgré un combat magnifique, celui d'un père digne de ce nom, celui d'un citoyen-David luttant contre la machine-Goliath insensible qu'est la justice française. Ca manque cruellement de puissance dramatique, cinématographique ai-je envie de dire, de symbolisme également. Ce qui devrait vous bouleverser, vous arracher les larmes n'est qu'un constat brut. Le combat est noble, le film est trop carré.