Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Un peu, beaucoup, aveuglément
Clovis CORNILLAC
Budget = 3,9 M€
BOX OFFICE France = 717 / 25 395 - 165 000 - 532 000 entrées
BOX OFFICE USA = - M$
BOX OFFICE Monde = - M$
 

Un peu, beaucoup, aveuglément se détache du lot : un ton original et quelque peu décalé, des personnages pas franchement "héroïques" et quelques peu lunatiques, rêveurs, un pitch original. Et qui plus est l'idée de départ n'est pas un simple concept vendeur mais une vraie bonne idée : métaphore de nos relations modernes entre individus, via une petite fenêtre de dialogue sur un ordinateur ou un smartphone, par de simples mots sans contacts humains voir, effectivement, sans même ne jamais se voir. Cornillac reste pour moi un acteur haut de gamme et à la forte personnalité / présence à l'écran, même si ici, en tant que réalisateur, il me parait un peu coincé dans son deux pièces, manquant un peu d'imagination et de peps ; d'ailleurs le rythme du film reste un peu lent. Une comédie romantique perchée et au final touchant (on s'y attend mais la morale est sauve) : l'amour passe d'abord par le coeur, platoniquement, avant de passer par le regard ; mais rien ne remplace le contact humain. Pas certain que l'espèce moderne dans nos sociétés contemporaines ne l'ai véritablement compris...

La critique des internautes
 

 

NOTE : -/20

-