Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Stand by me
Budget = 8 M$
BOX OFFICE France = - / ? - - 000 - 530 000 entrées
BOX OFFICE USA = 0,243 / 3,8 / 52,3 M$
BOX OFFICE Monde = - M$
 

Stand by me est un magnifique film sur l'enfance, cette enfance pas tout à fait innocente et confrontée au concept le plus éloigné qui soit de leur quotidien : la mort... Découvrir la mort est présenté dans ce récit comme un rituel de passage vers un âge plus adulte, vers un monde plus terre à terre ; vers une réalité plus triste, plus dure.
Stand by me est une attendrissante ôde à l'amitié, un film lumineux, un film d'aventure et une œuvre extrêmement sensible sans doute imbibée des souvenirs de son illustre auteur, Stephen King. Le film est drôle -réellement très drôle-, touchant, et surtout d'une prodigieuse justesse quand à décrire ce monde perdu, cet espace de vie où les adultes ne semblaient pas nous aimer comme on l'auraient souhaiter. C'est la description précise de ce moment unique, de ce passé idéalisé où l'on se plaisait encore à rêver et croquer la vie à pleines dents, qui fait que Stand by me a su retrouver l'essence de cette période et nous la transmettre de façon immuable. Le film est cousu de dialogues parfaitement adaptés pour une véritable immersion dans l'âme de quatre préados qui nous rappellent ce que nous étions à leur âge. Souvenirs...
A travers le prisme d'un regard d'enfants grandissant, grandissant au fur et à mesure qu'ils découvrent la grandeur de leur univers proche, on y découvre la taille du monde, ses dangers, sa folie.
Quatre personnalités marquées (le dur, le fou, le trouillard, l'intello), des trésors d'idées (la scène monumentale de "gros lard"), pour une œuvre unique, agréable comme un souvenir d'enfance, délicieux comme le plat oublié de notre mamy, savoureux comme un instant fugace qui refait soudainement surface avant de replonger dans l'oubli.
Noyé de lumière bienveillante, bercé par une bande son 50's délicieuse qui nous emmènera jusqu'au générique final et aa chanson titre -chef-d'oeuvre musical-, on succombera irrémédiablement.
Si les films sur l'enfance étaient un genre cinématographique à part entière, Stand by me serait assurément un de leurs chefs-d'oeuvres.

La critique des internautes
 

 

NOTE : -/20

-