Une véritable leçon de cinéma pour producteurs indépendants (.. je sais : c'est Pathé qui co-produit !) : faire du bon cinéma, intelligent, avec peu de moyen, aucune star mais sans ennuyer le spectateur ni oublier les exigences techniques et artistiques des cinéphiles.
Le scénario est excellent, même si ce n'est pas la pierre d'achoppement de la grande qualité de cette oeuvre (certaines faiblesses de ci de là, des redites un brin lassantes et 2-3 fausses notes). Il a l'avantage d'être divinement souligné -comme on le verra après-, de nous montrer une Inde sans chichi ni cliché, filmé au plus près, et une histoire d'amour hargneuse et tortueuse comme on les aime. Mais je crois que c'est le message du film qui est le plus porteur : la vie est une série de hasards (hasards qui feront la gloire de cet indien) et ces derniers deviendront même le centre du débat à la fin du film (contrairement à ce qui est annoté juste avant le générique de fin : toutes les réponse sont le fruit du hasard de la vie et l'ultime réponse tient au pifomètre le plus absolu...). Autre idée importante et en filigrammes dans le récit : dans nos plus grands malheurs, il convient de tirer des leçons qui, tôt ou tard, nous servirons à avancer dans la vie, de la même façon que les malheurs de Jamal lui apporteront les connaissances nécessaires à la grandeur de sa victoire.
Le montage est totalement bluffant, si bluffant que d'aucun pourrait l'attribuer à un film produit par Joel Silver (!) tant il est nerveux, aggressif, intensif, tonitruant, vif et virtuose ; mais finallement plus proche de l'intelligence que l'on peut faire à la lecture d'une oeuvre de Soderbergh.
Mais la qualité principale de Slumdog millionaire restera avant tout sa réalisation : ambitieuse au point d'être continuellement dans l'effort de recherche, ne fléchissant jamais, d'une inventivité à tomber par terre, Boyle signe de ce côté-ci son chef-d'oeuvre personnel et sans aucun doute l'une des plus belle oeuvre du 7ème art ; technique, féérique, génial, il vous embarque sans retour possible.
N'oublions pas des acteurs parfaits et une musique adéquate.