Savages est un vague croisement entre "Miami vice" et "Traffic" : ce film est bon comme un joint. Une excellente matière première (traffic de marijuana, personnages atypiques, provoc, seconds rôles forts, bad guys épais et humains derrière leur monstruosité apparente), bien roulé (Stone plus esthète que génie, mais ça fonctionne), allumé (une bonne dose de violence, des méchants complètement tarés) et prêt à déguster, même si dans le fond ce n'est finalement que de la fumée. Classique, boosté, complet, prenant, imbriqué et sanguin. Envoûtant.