Philomena a été un immense choc et assurément l'un des meilleurs films de l'année 2013. Ayant choisi de construire toute ma vie autour de mes enfants, l'histoire (vraie) de Philomena m'a sincèrement remué les tripes et l'émotion fut intense. Mais bien au-delà des sentiments ce film est une merveille qui disserte par le biais de thèmes multiples, d'une fluidité d'écriture prodigieuse, d'une perle de scénario aussi excitant qu'un thriller et d'une réalisation au raffinement extrême. A l'issu de celui-ci on se plait à croire que la bêtise et la méchanceté humaine sont effectivement bien plus infinies que l'univers... Une oeuvre riche qui évoque l'Histoire (apparemment, et si l'on en croit également "The magdalene sisters", les couvents / asiles anglais étaient des lieux où il valait mieux ne pas mettre les pieds...) et parle de religion, mais avec une infinie finesse, conduit par un beau fil d'Arianne, un buddy movie à la fois drôle et larmoyant mais ne se laissant jamais aller ni vers l'un, ni vers l'autre. Le film est touchant parce que ses personnages que tout oppose sont touchants : J. Dench campe de façon exceptionnelle cette dame d'un autre âge aussi gentille que naïve, ayant connu le pire des drames mais trouvant la force de pardonner et de se tourner vers Dieu pour avancer dans la vie, sachant différencier ces satanés hommes, leurs interprétations bassement humaines et perverses, de la sagesse divine, cette force qui nous permet de tout, absolument tout surmonter. Je n'apprécie pas particulièrement S. Coogan et son flegme anglais poussif, mais il contrebalance parfaitement ce personnage admirable de Philomena : athée, moderne, préférant la justice des hommes à celle d'un Dieu auquel il prête un rôle inexact. Car il s'agit ici d'un vol d'enfant, avec des circonstances aggravantes, commis sous couvert d'un pêché déguisant à peine la frustration de ses tortionnaires, voir une jalousie enfouie au plus profond ; il suffit de se souvenir des liens qu'entretenait Jésus avec Marie-Madeleine. Confrontation de deux générations, enquête passionnante, reconstruction d'un passé qui a été dérobé à une jeune mère, par petites touches, réflexion autour de la notion de "faute". Renversant d'émotion, très fin, très riche : un film qui vous accompagne au-delà du drame de cette femme dans de longues réflexions.