Paperboy : ce que l'on ne peut pas enlever à ce film c'est la forte personnalité de son auteur, à la fois dans les images floridiennes et lumineuses et dans le ton, unique. N. Kidman est absolument parfaite en Barbie décérébrée, nymphomane, new age et très B.B.. Mais le scénario possède un fond assez vaporeux je trouve (tout tourne autour de cette libération assez futile mais l'enquête ne met jamais en lumière le crime) et n'est guère motivante. Un film plus axé sur ses personnages, le cadre, la musique et quelques scènes formidables dont tout le final (à partir de la libération). Un casting en tout les cas incroyable, de Efron à Cusack. Après Precious, L. Daniels est un auteur à suivre de prêt.