Old boy posera continuellement la question de l'utilité d'un remake... et pourtant ce n'est pas un mauvais film. Tout d'abord parce que S. Lee n'a rien perdu de sa superbe, sa grammaire cinématographique est sidérante et envoûtante, tape-à-l'oeil mais somptueuse, ensuite parce que Brolin y trouve un rôle à la mesure de son gabarie et de son regard, enfin parce que le film conserve sa force violente d'origine, sa violence exutoire, son côté absolument sordide, ignominieusement tordu et sa terrible et redoutable efficacité. Un époustouflant "second".