Nous York ne réitèrera pas le mariage plutôt réussi de "Tout ce qui brille" : car sur le papier le pitch pouvait, soit donner le pire des navets (les petits français qui découvre la Grosse Pomme), soit une petite perle comique (Cf. "Two days in New York")... "Nous York" ne donne hélas rien du tout, ou trop peu. Aucune recherche fondamentale débouchant sur un humour qui fait mouche mais plutôt un scénario où le spectateur est toujours en avance d'une scène ; sans être véritablement mauvais, le film est trop light et sa construction chaotique et inadaptée, écrit de façon floue, sans vrai fil d'Arianne, un peu bordélique et forcément inconsistant. Finalement ce sont les deux réalisateurs qui s'en sortent haut-la-main en nous offrant un film très sympa voir aérien, recherchant de toutes évidences notre plaisir.