Nebraska nous présente un papy fugueur qui court après une fortune factice, une mamy grossière, portée sur la chose et à bout de nerf, ainsi qu'un fils qui va redécouvrir son paternel dans un roda movie au noir & blanc sobre, plus concentré sur les personnages que sur les paysages. Un film souriant, parfois très drôle et mordant, à défaut de se démarquer vraiment ; le temps d'une galerie de portrait de famille et d'amis, le récit en filigrane d'une vie passée, tout en légèreté dans ce film chaleureux et inconséquent, roulant sur des dialogues aiguisés. Sensible sans ne jamais être bouleversant, très fréquentable en tout les cas.